Relation pharmacien – patient, l’approche éthique et humaniste

28 Sep 2018
15:00 - 15:30
SALLE DES CONFERENCES

Relation pharmacien – patient, l’approche éthique et humaniste

Avant de parler de la relation pharmacien-patient, je voudrais évoquer la relation des professionnels de santé avec le patient, qui a évolué considérablement depuis plusieurs années.

En effet, après

  • les droits de l’homme,
  • les droits du citoyen,
  • les droits du travail

Il y a aujourd’hui les droits des usagers de la Santé.

C’est une évolution très importante car, dans le passé, le patient était peu informé par les professionnels de santé.

Le problème du respect de la vie privée et du secret des informations médicales sera de plus en plus aigu avec le développement des nouvelles technologies de la communication, mais aussi des données de santé, en particulier avec les progrès de la recherche sur le génome.

C’est pour cette raison que la nouvelle relation professionnels de santé / patients exige une continuelle réflexion éthique sur la nature de cette relation.

A partir de cette analyse, nous avons les éléments généraux pour voir les actions de communication des pharmaciens pour réussir la relation essentielle avec les patients. Cette relation va se développer, elle devra évoluer car elle ne sera pas un simple contact de distribution devant un comptoir mais, au contraire, une rencontre dans un lieu confidentiel pour aider à l’accompagnement des patients sur le plan thérapeutique dans un nouveau parcours de soins. Cela sera encore plus important avec le développement des traitements chroniques lourds à domicile (cancérologie, BPCO, diabète, etc…) car le pharmacien sera le professionnel de santé le plus proche du patient et de ses aidants.

Cette approche doit être bien sûr éthique et humaniste car le patient veut être rassuré et conseillé, avec également une approche commerciale qui doit être la plus scientifique possible. Ces deux communications éthique (santé publique) et commerciale doivent être bien claires dans les officines.

Le pharmacien a une relation privilégiée avec les patients mais, pour cela, il doit être : compétent – disponible – garant de la qualité et de la sécurité. C’est tout cela qui distinguera d’ailleurs le circuit pharmaceutique garant de la sécurité avec des conseils compétents par une équipe pluridisciplinaire, à la différence d’autres circuits de distribution beaucoup plus marchands et moins sécurisés (affaire récente Lactalis).